A propos d’hier

Au cas où vous tombez ici par hasard, je vous remercie de commencer par la note d’hier.

A quoi cela sert ? Face à la réalité, pas à grand chose. Enfin, juste à souligner que c’est réel, justement. Que ces gens sur les routes ce sont des familles, comme les autres. Comme les nôtres. Que ce sont des êtres humains. Que nous pourrions être à leur place, car tout va site vite…

 

Aylan avait l’âge de mon fils, à peu de choses près.